A la télé, les gens ne sont pas transparents.

    Je ne l’allume presque jamais, mais ces jours-ci, à force de rester chez moi, j’ai fini par avoir envie de voir ce qu’il y avait. Je m’attendais à voir les gens transparents, comme partout ailleurs, mais non. Ils sont normaux.

    Pourtant en ce moment, il y a la coupe du monde et le tour de France. Je ne sais pas pourquoi, mais je pensais que j’y verrais des gens particulièrement transparents. Mais à la télé, tout parait normal, sans doute parce que cet appareil se contente de renvoyer des images, et non d’exhiber directement les personnes. Un footballeur argentin filmé par des caméras de télé est visionné dans des millions et des millions de boites à images, dans le monde, et pourtant il ne s’en retrouve pas « dilué » pour autant. A l’image, il conserve toute sa substance. Je n’avais jamais réfléchi à ça auparavant, mais dans ma situation, cela me parait presque étrange. Une personne dont l’image est diffusée partout à la fois ne devrait-elle pas se disperser un peu ?

    Je suis sans doute fou, de penser de telles choses. Pourtant devant moi, les autres sont toujours aussi… diffus. Je ne comprends pas pourquoi, mais à la télé, les personnes paraissent plus réelles.

    Cela me donne presque envie d’aller vérifier par moi-même, sur un plateau de télé, mais je ne vois pas vraiment comment faire. Je ne connais personne, dans ce milieu. Tant pis.

    A part ça, je ne sais toujours pas la raison de mon état. Je songe de plus en plus sérieusement à voir un médecin, ou même un psychiatre. Mais qui me croirait ? Je vais juste me faire enfermer dans une boîte.